Alex Beaucage, le sous-estimé de la cuvée 2019

Durant les prochaines semaines, je vous présenterai le profil des cinq meilleurs espoirs évoluant au sein du circuit Courteau, qui risquent d’entendre leur nom dans les hauteurs du Rogers Arena, les 21 et 22 juin prochains à Vancouver.

Le #16 des Huskies a terminé sa deuxième saison dans les rangs juniors avec 79 points, vingt-neuf de ceux-ci ont été récoltés en avantage numérique, et 16 points en autant de rencontres lors des séries 2019.

POSITION: Ailier droit

GRANDEUR: 6’1

POIDS: 193 lbs

STATISTIQUES EN SAISON RÉGULIÈRE: 39 buts, 40 aides en 68 matchs.

De la coupe du Président au titre de meilleure équipe de la Ligue Canadienne de hockey. Les Huskies de Rouyn-Noranda, ont conclu, il y a près de deux semaines, ce qui aura été l’une des saisons les plus victorieuses de l’histoire de la Ligue junior majeur du Québec. Et sans être celui qui a fait le plus de bruit, le Trifluvien Alex Beaucage s’est vite imposé comme un rouage offensif important de l’équipe Abitibienne.

Parmi les patineurs de la LCH disponibles au prochain encan, Beaucage s’est classé troisième pour le plus haut total de buts et au deuxième échelon pour les points en avantage numérique, en 2018-2019. Il possède un puissant lancé frappé et a su l’utiliser à mainte reprises. D’ailleurs, le pourcentage d’efficacité de ses tirs au but correspond au deuxième plus élevé chez les espoirs de la LHJMQ. Seuls Nathan Légaré et Jakob Pelletier le devance d’un petit pourcent, avec 17.

Toutefois, les dépisteurs s’inquiètent de son coup de patin qui, à sa défense n’a cessé de s’améliorer au fil que la saison a progressé. C’est un aspect sur lequel il doit travailler et le principal intéressé en est parfaitement conscient s’il veut atteindre son plein potentiel.

”Je crois que mes plus beaux atouts sont mon sens du hockey ainsi que mon lancer, je dois cependant améliorer mon coup de patin, principalement l’explosion.”

Son patin est peut-être loin d’être parfait mais il réussit a tirer son épingle du jeu avec son intelligence et sa vision qui lui permettent d’être toujours bien positionné, autant pour remplir une mission défensive décisive que pour être l’auteur d’une excellente chance de marquer. En entrevue avec celui qui est classé soixante-quatrième rang sur la liste Nord-Américaine, Beaucage se dit ne pas trop porter attention aux médias et aux différentes listes publiées:

”Je ne regarde pas les listes, présentement, je ne peux plus rien contrôler et je crois que j’ai fait ce que j’avais à faire durant la saison pour être bien répertorié au repêchage.”

Forcé d’admettre qu’il a raison. On ne devient pas un marqueur de presque quarante buts à 17 ans sans raison et même en considérant le fait qu’il ait eu la chance de jouer avec le premier pointeur de la ligue. Bien entendu, bénéficier de l’expérience qu’ont Peter Abbandonato et Joel Teasdale durant une bonne partie de la saison peut seulement avoir été un avantage pour Beaucage mais, pour l’avoir vu de plus près lors du dernier mois, son efficacité va au-delà des performances offensives.

L’équipe qui le repêchera probablement en fin de deuxième ronde, aura un diamant brute à sa portée. S’il ajoute de la puissance à ses premières enjambées, il deviendra sans contredit, un joueur de troisième, ou même deuxième trio et je ne serais aucunement surprise de le voir enfiler 20 à 25 buts dans la LNH, tôt ou tard.

Par: Amélia McGuire St-Onge

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s