Nathan Légaré, le travailleur acharné

Durant les prochaines semaines, je vous présenterai le profil des cinq meilleurs espoirs, évoluant au sein du circuit Courteau, qui risquent d’entendre leur nom dans les hauteurs du Rogers Arena, les 21 et 22 juin prochains à Vancouver.

Quatre-vingt-sept.

Ce haut total représente le nombre de fois que Nathan Légaré a noircit la feuille de pointage en 2018-2019. Une amélioration de cinquante-huit points comparé à sa saison recrue.

Sa constance et son lot d’habiletés offensives, le classe 4e dans mon classement des meilleurs espoirs de la LHJMQ et quelque chose me dit qu’on risque d’en entendre parler longtemps. Voici le profil d’espoir de l’attaquant Montréalais.

Source d’image: Getty

POSITION: Ailier droit

GRANDEUR: 6’0

POIDS: 201 lbs

STATISTIQUES EN SAISON RÉGULIÈRE: 45 buts, 42 passes en 68 matchs.

Évoluant au côté du prodige Québécois Alexis Lafrenière lors de ses années avec les Vikings de Saint-Eustache dans le Midget AAA, il a souvent joué dans l’ombre de celui-ci et c’est vraiment lors de la dernière campagne qu’on a pu observer l’étendue de son talent. Il a terminé au huitième échelon pour les points, avec 87, et est le deuxième meilleur marqueur, en saison régulière, chez les espoirs de la Ligue Canadienne de hockey. Seul Arthur Kaliyev des Bulldogs d’Hamilton dans la Ligue d’Ontario, le devance avec ses 51 filets.

Malgré, une moyenne de 1.28 points par rencontre et une performance de quatre buts lors des moins de 18 ans le mois dernier. Son nom apparaît seulement au 64e rang sur la liste des patineurs Nord-Américains les plus prometteurs publiée par la Centrale de recrutement. Ceci serait dû à son coup de patin qui effraie de nombreuses équipes.

C’est un joueur intelligent, toujours bien positionné qui possède une belle mobilité, mais il devra travailler sur son accélération, s’il veut atteindre la LNH sur une base régulière un jour. N’empêche qu’il demeure un jeune joueur et qu’une formation pourrait très bien être tentée de le sélectionner plus tôt que prévu. Cependant, il devra élever son jeu d’un cran s’il veut donner raison aux recruteurs qui feront de lui, un potentiel choix de deuxième tour.

Son plus bel atout est plausiblement la force de son lancer sur réception. Il décoche rapidement et avec précision, une menace offensive constante, spécialement avec l’avantage d’un homme. Sans être celui qui frappe le plus, il dispose d’une longue portée, un bâton actif et l’utilise avantageusement en échec-avant. En plus de produire offensivement, le porte couleur du Drakkar de Baie-Comeau est utilisé sous toutes les facettes; autant pour remplir une mission défensive en fin de match, que pour alimenter ses coéquipiers.

S’il ajoute de la puissance et de la stabilité à son coup de patin, il sera un excellent ailier de troisième trio, pouvant dépanner en avantage numérique. Un attaquant polyvalent avec un flair offensif à exploiter et une éthique de travail irréprochable. En bref, un joueur conçu pour la Ligue Nationale d’aujourd’hui.

Par: Amélia McGuire St-Onge

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s