Repêchage 2019: Six vols potentiels en deuxième ronde

Après des mois de recrutement et de spéculation, l’édition 2019 du repêchage de la LNH se déroulera dans un peu moins de sept semaines et une seule question est sur les lèvres ; Jack Hughes ou Kaapo Kakko? Qui sera le choix des Devils du New-Jersey au premier rang? Quelle que soit la décision du personnel de l’équipe américaine, elle mettra la main sur un joueur qui changera le visage de sa franchise pour plusieurs années.

Malgré que les deux joueurs possèdent un talent offensif indéniable, je suis ici pour vous informer sur ceux qui jouent dans l’ombre des futurs premier et deuxième choix. Parce que même si on en parle peu, les rondes deux à sept sont souvent l’œuvre d’excellentes trouvailles pour les différentes équipes du circuit Bettman et, dans une cuvée aussi talentueuse et profonde, les choix de deuxième ronde pourrait s’avérer être de vrai coup de circuit.

Voici donc six joueurs à surveiller en deuxième ronde le 22 juin.

Patrik Puistola, AG, 6’0, 174, LeKi (Mestis)

Agile et intelligent en possession de rondelle, Puistola possède un instinct offensif digne des joueurs les plus talentueux de cette cuvée. Sa récolte de 26 points en 22 matchs cette année, dans la deuxième division de la Ligue élite Finlandaise, est l’une des meilleures pour un si jeune joueur et il est l’un des joueurs qui s’est le plus amélioré selon les recruteurs. Il est un fluide patineur possédant un puissant tir sur réception et d’excellentes agilités de maniement de rondelle. Défensivement est l’aspect du jeu qui fera peut-être reculer les équipes de faire du Finlandais leur sélection de premier tour. Toutefois, il est encore jeune et sa vision du jeu hors du commune fait de lui l’un des espoirs les plus sous-estimés de 2019.

John Beecher, C, 6’3, 209, U.S National Development team U-18 (USDP)

Pour les fois ou j’ai eu la chance de le voir évoluer, j’ai adoré ce que j’ai vu. Beecher est un attaquant de puissance avec un potentiel offensif intéressant. Il ne sera peut-être jamais une vedette, mais son jeu dans les deux sens de la patinoire ainsi que sa combativité portent à croire qu’il percera, tôt ou tard, les ligues professionnelles. Je ne serais pas surprise de le voir glisser en milieu de troisième ronde cependant, il reste une valeur sûre et un espoir intriguant.

Jordan Spence, RHD, 5’10, 165, Moncton Wildcats (QMJHL)

Après une première saison dans la LHJMQ au-delà de toutes les attentes, le petit défenseur droitier s’est vu être le récipiendaire du trophée Raymond-Lagacé, remis à la recrue défensive de l’année, il a terminé au 9e rang avec sa récolte de 49 points l’année dernière. Le natif de Cornwall a également établi un record pour le plus grand nombre de points par un défenseur recru dans l’histoire des Wildcats de Moncton. Spence est un quart-arrière à caractère offensif qui est pourvu d’un bon lancer et d’une excellente relance.

Brayden Tracey, LW, 6’0, 176. Moose Jaw Warriors (WHL)

C’est vraiment lors du dernier championnat des moins de 18 ans qu’on a pu voir l’ampleur du talent du fougueux attaquant ; il a récolté sept points en autant de rencontres, dont quatre buts et sans aucun doute été l’un des meilleurs attaquants du Canada. Il est ce type de joueur très agressif à l’entour du filet et est toujours bien positionné, ce qui explique son haut total de 81 points. À sa première saison avec les Warrios de Moose Jaw, Tracey a pivoté l’aile gauche du premier trio accompagné de Justin Almeida et Tristan Langan, participant pas moins à 35% des buts marqués par son équipe. Ses étincelantes performances et son sens de hockey pourraient lui valoir une place en fin de première ronde.

Anttoni Honka, RHD, 5’10, 176, JYP (LIIGA)

Crédit: Jukurit

Il a connu une saison avec plus de bas que de hauts et son jeu en zone défensive a été reproché à plus d’une reprise, mais personnellement, j’ai beaucoup mieux aimé ce que j’ai vu en deuxième moitié de saison. Tous les experts s’attendaient à voir une énorme progression dans son jeu donc, il n’a peut-être pas progresser comme plusieurs le pensaient, mais il a amélioré son positionnement et sa prise de décision. Il est un pilier offensif et s’il atteint son plein potentiel, il pourrait devenir un bon défenseur top-4.

Nick Robertson, C, 5’9, 161, Peterborough Petes (OHL)

Probablement l’un de mes espoirs préfères, Robertson est un attaquant à la Brendan Gallagher mais avec une meilleure vision du jeu. Il a terminé au premier rang des marqueurs de son équipe, avec une moyenne de plus d’un point par partie jouée. Il joue un style de jeu très intense; il est impliqué dans tous les facettes du jeu, il frappe et malgré qu’il ne soit pas le plus imposant, il n’a pas peur d’aller dans les zones dangereuses.

Mention honorable: Jamieson Rees, C, 5’11, 172, Sarnia Sting (OHL)
Artemi Knyazev, LHD, 5’11, 176, Chicoutimi Saguenéens (QMJHL)
Alex Beaucage, RW, 6’1, 193, Rouyn-Noranda Huskies (QMJHL)
Robert Mastrosimone, LW, 5’10, 158, Chicago Steel (USHL)
Maxim Cajkovic, RW, 5’11, 185, St. John Sea Dogs (QMJHL)
Samuel Bolduc, LHD, 6’4, 210, Blainville Boisbriand Armada (QMJHL)

Évidemment, le repêchage est un évènement très attendu chaque année et il risque d’y avoir énormément de surprises. Suivez notre page pour être sur de rien manquer,

Par: Amélia McGuire St-Onge

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s