Jakob Pelletier, l’étoile montante

Durant les prochaines semaines, je vous présenterai le profil des cinq meilleurs espoirs évoluant au sein du circuit Courteau qui risquent d’entendre leur nom dans les hauteurs du Rogers Arena à Vancouver, les 21 et 22 juin prochains.

L’ascencion de Jakob Pelletier lui a permis de grimper sur la liste de nombreux recruteurs et de devenir, peu à peu, le meilleur québécois disponible en vue du prochain encan. Voici le profil d’espoir du #11 des Wildcats de Moncton:

Crédit: Journal de Québec

POSITION: Ailier gauche
GRANDEUR: 5’9
POIDS: 157 lbs
STATISTIQUES EN SAISON RÉGULIÈRE: 39 buts, 50 aides en 65 matchs.

Il y a un peu moins d’une semaine que prenait fin la 50e saison de la LHJMQ, une année ou l’attaquant natif de Québec a brillé par sa constance, ses habiletés offensives et sa combativité. Son haut total de 89 points le classe au septième rang des meilleurs marqueurs de la ligue, suivit d’un seul point par un autre patineur admissible au repêchage de 2019, Nathan Légaré, qui a cependant joué trois parties supplémentaires.

Pelletier est un joueur complet qui n’hésite jamais à aller dans les zones dangereuses, là ou il y a d’ailleurs marqué la plupart de ses trente-neuf filets cette saison. Il affiche le meilleur différentiel de son équipe avec +27, et a jamais été blanchi de la feuille de pointage pendant plus de trois rencontres consécutives. De plus, six de ses 39 buts sont des buts gagnants, deux ont été inscrits à cours d’un homme et, pas moins de 30 buts à égalité numérique. Des statistiques qui en disent énormément sur le potentiel et l’efficacité du jeune homme de 18 ans.

En plus d’être dominant dans toutes les facettes sur la patinoire, son impact hors glace est indéniable, il dicte le jeu par son intensité et son désir de gagner. Il est le type de joueur que tous les entraîneurs détestent avoir à dos mais rêvent d’avoir dans leur équipe, autant pour faire scintiller la lumière rouge que pour remplir une mission défensive importante.

Il est la preuve que le talent va au-delà du gabarit, parce que même s’il ne possède pas une stature imposante, il compense avec sa vision du jeu presque sans faille et sa force en protection de rondelle ; même dans les espaces plus restreintes, il réussit toujours à tirer son épingle du jeu et à alimenter ses coéquipiers de brillantes façons. Je le décrirais comme un attaquant dynamique et ses qualités de maniement de rondelle combinées à son coup de patin, non pas incroyable mais tout de même efficace, ont de quoi faire réjouir les dirigeants de la LNH.

Sa taille est probablement le seul hic dans son jeu et qu’est-ce qui pourrait peut-être faire reculer les recruteurs en juin prochain. Cependant, avec la glissade au deuxième tour de joueurs de 5’11 et moins comme Nikita Kucherov en 2011 et même plus récemment, Alex Debrincat, j’espère que les 31 équipes ont appris leurs leçons.

Certains voient plusieurs similitudes entre lui et Brendan Gallagher. Les deux ont un style de jeu pratiquement semblable mais, l’attaquant des Canadiens de Montréal, vient d’atteindre le plateau des 30 buts pour une deuxième année, une comparaison donc plus qu’élogieuse pour le petit mais tant talentueux Jakob Pelletier.

Personnellement, je trouve que Pelletier a un meilleur coup de patin et s’il peut continuer a améliorer la puissance et la précision de son tir sur réception, j’ai aucun doute qu’il deviendra un excellent joueur et peut-être même supérieur statistiquement au numéro 11.

Par: Amelia McGuire St-Onge

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s